Économie

PSA et Toyota réorientent leur alliance vers les utilitaires

PSA et Toyota auraient décidé de mettre un terme à leur alliance portant sur les petits véhicules pour s’élargir aux utilitaires sur l’ensemble de l’Europe. L’information a été révélée hier par Les Echos. Les deux directions ne confirment pas.

2021 devrait marquer une étape stratégique pour PSA et Toyota. Le japonais rachètera les parts de PSA dans leur coentreprise et prendra le contrôle à 100% de l’usine tchèque de Kolin où sont produites les Toyota Aygo, les Peugeot 108 et Citroën C1. Et l’usine espagnole de PSA située à Vigo assemblera de nouvelles voitures pour Toyota, en complément de la production déjà assurée par le site du français à Sevelnord.

Dans le même temps, les deux entreprises vont coopérer davantage dans les utilitaires. L’usine de PSA à Vigo, en Espagne, assemblera de nouveaux véhicules de la marque Toyota alors que le site de Sevelnord à Hordain (Nord) continuera à assembler des fourgonnettes pour le constructeur japonais, c’est ce qu’affirme Les Echos.

Contacté par l’AFP, la direction de PSA n’a pas confirmé ces informations. “Rien n’est décidé”, a déclaré un porte-parole. “Notre coopération avec Toyota est très satisfaisante”, a-t-il assuré. Concernant l’usine de Kolin, “l’accord de joint-venture initial signé en janvier 2002 comprend une clause permettant à chacun des partenaires de revoir sa situation respective à un moment donné. A ce stade, la seule chose que nous pouvons confirmer, c’est que nous sommes dans cette phase d’évaluation”, a-t-il ajouté.

(avec agences)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *