Tribunes

Nous ne sommes pas cheminots

Par André Brédhand, conducteur routier à la retraite. Il a roulé pendant 32 ans. Il a travaillé pour Graveleau, Mory Ducros et Geodis. Puis il fut formateur en entreprise à la fin de sa carrière.

Alors que nos amis conducteurs de train se sont mis en grève, j’entends déjà certains dire « et pour le transport routier » ? Or, si on regarde de plus près, nos deux métiers n’ont rien à voir à plus d’un titre. Et pour commencer l’emploi à vie. Impensable dans notre secteur. Les salaires sont bien plus élevés que dans le privé sans compter les primes de parcours ou de tgv, mais sur ce point, nous avons nous aussi des primes qui viennent heureusement « gonfler » nos revenus mensuels. Mais trouver un routier qui touche 5 000 euros nets en fin de carrière ? La prime au charbon, on ne connaît pas et surtout on n’a jamais connu ! Peut-être il aurait valu mieux inventer une prime au bitume pour nous autres chauffeurs routiers. Et là la prime aurait été intéressante vu les kilomètres avalés. Le plus drôle dans tout ça est l’origine du mot chauffeur qui vient du train. Les chauffeurs initialement étaient ceux qui mettaient le charbon dans les locomotives. Nous routiers, on a appelé aussi chauffeurs mais sans la prime !

Revenons aux conditions de travail et aux avantages. Un conducteur de train dort dans un lit quand il découche. Un conducteur de train mange à table à sa pause déjeuner ou diner. Et la liste est longue. Seules les retraites nous rapprochent (nous avons nous aussi un dispositif, le CFA) même si l’âge de départ n’est pas vraiment le même : un cheminot peut partir en retraite à 50 ans contre 57 ans chez les routiers s’il a 26 ans d’ancienneté. Mais nous n’allons pas nous plaindre même si le CFA reste fragile. Rien n’est gagné.

Sans vouloir montrer du doigt et dénigrer le métier de cheminot, je pense qu’il était important de mettre en avant nos différences professionnelles. Le statut de cheminot n’a rien à voir avec celui de routier. Nous ne sommes pas cheminots.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.